Agglomération du Grand Genève

Le Grand Genève est un bassin de vie doté d’une structure pour planifier les projets. La Région de Nyon y participe activement en raison de sa position géographique: nombre d’habitants du district travaillent dans le canton voisin et une partie des travailleurs actifs sur notre territoire viennent de toute cette agglomération franco-valdo-genevoise.

Le Grand Genève est avant tout un territoire situé à cheval entre plusieurs régions, cantons et pays. Cette métropole internationale est attirante: elle est riche en institutions de haut niveau et dotée d’un tissu économique diversifié. Les emplois et le nombre d’habitants sont en croissance rapide. Les conséquences de ce développement soutenu sont toutefois difficiles à gérer et doivent être planifiées à une échelle d’agglomération. C’est le cas de la problématique des déplacements motorisés exponentiels, qui n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Une collaboration transfrontalière s’est mise en route à partir des années 1970 entre le Canton de Genève et le territoire français riverain. La Région de Nyon s’y est engagée en 2004 – à la suite de la mise en œuvre de la politique fédérale des agglomérations – pour représenter les communes du district de Nyon, qui sont celles concernées dans le canton de Vaud.

Les grands projets structurants de cette agglomération franco-valdo-genevoise servent de levier pour développer des réalisations locales articulées, notamment dans les communes du district de Nyon.

Le travail porte sur les champs de la mobilité, de l’urbanisation et de l’environnement, dans le cadre d’un périmètre géographique reconnu par la Confédération suisse.

Projet d’aménagement

Le projet d’aménagement du Grand Genève guide et organise les développements à long terme pour améliorer la qualité de vie dans l’agglomération (réduction des nuisances, préservation du territoire, développement des approches vertueuses dans la coordination des enjeux de mobilité, urbanisation et environnement). Il programme les mesures à mettre en œuvre via le Projet de territoire Grand Genève 2016-2030.

Le Grand Genève s’appuie sur des cofinancements fédéraux obtenus dans le cadre du programme suisse des agglomérations. Il bénéficie aussi de fonds du programme européen Interreg.

Dans le canton de Vaud, les centres urbains du district de Nyon sont reconnus comme centres d’agglomération: ils constituent une échelle locale de travail, au même titre que les communautés de communes ou d’agglomération du territoire français. Le résultat de ces approches de terrain est intégré dans la vision d’ensemble à l’échelle de la Région de Nyon puis à celle du Grand Genève, au même titre que le Pôle métropolitain du Genevois français fait la synthèse des démarches sectorielles des communautés de communes françaises.

Comment se prennent les décisions?

Les partenaires du Grand Genève sont réunis dans un groupement local de coopération transfrontalière (GLCT), entité juridique de droit suisse dont le siège est à Genève, qui lie depuis 2013 huit partenaires et deux observateurs, répartis de manière égale entre la Suisse et la France:

  • Canton de Genève
  • Ville de Genève
  • Canton de Vaud
  • Région de Nyon
  • Pôle métropolitain du Genevois français
  • Département de la Haute-Savoie
  • Département de l’Ain
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • République française (observateur)
  • Confédération suisse (observateur)

Pour la Région de Nyon, trois membres du Comité de direction y siègent:

Pour renforcer les liens avec les réalités quotidiennes, 75 structures de la société civile accompagnent les différentes actions.

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La démarche

Constat

Absence de planification territoriale intégrant les besoins du district en tant que région vaudoise mais fortement tournée sur Genève.

Action

Participation au Grand Genève.

Résultats

Planification territoriale intégrant les besoins du district dans les projets.

Les bénéfices

Région

Dialogue politique autour des enjeux communs. Développement concerté du district dans l’agglomération.

Communes

Levier pour la réalisation de mesures locales grâce à l’obtention de fonds tiers par la Région.

Habitants

Amélioration des infrastructures à disposition dans la région, par exemple pour se rendre au travail. Amélioration du cadre de vie via la préservation de l’environnement.