Aménagement du col de la Givrine

La Région de Nyon est active aux côtés de la Commune de Saint-Cergue pour aménager le col de la Givrine pour les loisirs de nature et la mobilité multimodale.

La Région de Nyon est l’un des acteurs qui sont à l’œuvre pour aménager le col de la Givrine pour les activités de ski nordique, la raquette ou la randonnée d’hiver, ainsi que pour le VTT, la randonnée d’été et le pastoralisme à la belle saison. Elle soutient la Commune de Saint-Cergue (maître d’ouvrage) pour y réaliser:

  • Parking autos permanent/P+R, parking temporaire activable comme extension en cas de nécessité, emplacement pour autobus
  • Passages sous-route pour piétons/VTT, ski de fond et bétail
  • Liaisons piétonnes vers la gare, ainsi que vers le départ des itinéraires pédestres et de ski de fond

Sondage “Inventons la Givrine de demain!”

L’idée est d’aménager un lieu plus accueillant, respectueux de la nature, mieux sécurisé. Mais de quel type? Avec quels équipements et quels services? Pour quels usages? Plusieurs options sont possibles, c’est pourquoi nous réalisons cette consultation. La participation prend environ 10 minutes.

Contexte

Durée des travaux

2017 à 2022

Montant investi

CHF 3,2 millions

Aperçu

Tracés en bleu: cheminements pour ski de fond

Tracés en jaune: cheminements piétons

Partenaires du projet

Partagez
  • 73
  •  
  •  
  •  
  •  

La démarche

Avant

Stationnement en bord de route dangereux lors des moments d’affluence, avec engorgement du trafic routier. Franchissement de la route non-sécurisé pour les piétons, skieurs, cyclistes, ainsi que pour le bétail. Liaison piétonne déficiente depuis la gare ferroviaire.

Action de la Région

Implication dans un projet d’aménagement du col de la Givrine en faveur des loisirs de nature et de la mobilité multimodale. Mise en place d’une démarche participative ouverte à la population.

Résultat

Stationnement sécurisé sur parking en site propre, avec possibilité d’extension. Franchissement de la route sécurisé par des passages sous-voies pour les piétons, skieurs, cyclistes, ainsi que pour le bétail. Création de cheminements pour piétons et skieurs. Mise en projet de futures améliorations en fonction des résultats issus de la démarche participative.

Les bénéfices

Région

Fluidité et sécurité du trafic routier, ainsi que des cheminements sur place. Intérêt touristique de cette porte d’entrée du district.

Communes

Diminution des bouchons sur les axes routiers. Retombées économiques via le commerce local et l’offre de restauration dans les communes situées sur le trajet.

Habitants

Site de loisirs de proximité équipé et relié à la hauteur des standards actuels de confort et de sécurité, ainsi que dans le respect de l’environnement. Prise en considération de l’avis de la population.

Qui s'en occupe à la Région?

Gérard Produit
Responsable politique de la Culture, du tourisme et du sport
Alexis Lacroix
Délégué au tourisme