4 mars 2021

La Région de Nyon ouvre un sondage pour connaître les attentes de la population au sujet de la Givrine

Les habitants, visiteurs réguliers ou occasionnels, ainsi que les professionnels sont invités à donner leur avis dès aujourd’hui sur regiondenyon.ch/givrine

La Région de Nyon donne la parole aux usagers au sujet de l’aménagement de la Givrine. Col le plus fréquenté du canton, le site constitue en hiver comme en été un lieu de loisir populaire pour les Vaudois et les Genevois, ainsi que pour la France voisine. L’affluence de visiteurs pose fréquemment des difficultés sur place, les lieux n’étant pas équipés en conséquence.

C’est pourquoi un chantier est en cours à cette porte d’entrée du district, desservie à la fois par le chemin de fer NStCM et par la route cantonale RC 19-BP. La première phase des travaux, terminée, a permis le comblement partiel du vallon de la Givrine, ainsi que la réalisation de passages sous route. La deuxième phase, prévue pour la fin de ce printemps, sera consacrée à la réalisation du parking-relais (P+R) et de places de stationnement temporaire, qui permettront de libérer les abords de la route et de sécuriser les déplacements. Enfin, la troisième phase, qui fait l’objet de la présente démarche participative, vise l’aménagement d’infrastructures d’accueil et de services touristiques, pour lesquels la Région de Nyon recueille désormais l’avis de la population et des visiteurs, tel que souhaité par les communes et leurs élus au sein du Conseil intercommunal.

Le sondage “Inventons la Givrine de demain!” est accessible dès aujourd’hui à l’adresse internet regiondenyon.ch/givrine et la participation prend environ 10 minutes. Une quinzaine de questions sont posées aux habitants, visiteurs réguliers ou occasionnels, ainsi qu’aux professionnels, jusqu’à fin mai. Les résultats resteront anonymes.

“L’idée est d’aménager un lieu plus accueillant, respectueux de la nature, mieux sécurisé. Mais de quel type? Avec quels équipements et quels services? Pour quels usages? Plusieurs options sont possibles, c’est pourquoi nous réalisons cette consultation”, explique Gérard Produit, responsable politique du Tourisme à la Région de Nyon. L’appel est lancé: “Si la Givrine est un lieu où vous vous évadez, donnez-nous votre avis, car il va compter dans les décisions!”, souligne-t-il.

La participation citoyenne au débat sera promue via différents canaux. Ce jeudi soir, le Comité de direction a notamment sollicité les membres du Conseil intercommunal afin de relayer ce sondage auprès de la population des communes et au sein de leur entourage.

Avis déjà récoltés

Pour cette démarche participative, la Région de Nyon a mandaté l’Observatoire universitaire de la ville et du développement durable de l’UNIL, qui mène la récolte des avis (y compris le sondage internet) et établira des recommandations, sous la direction du professeur Antonio Da Cunha.

Les attentes des milieux de l’environnement, du sport, du tourisme, de l’agriculture, de l’éducation, ainsi que celles des communes, ont d’ores et déjà été recueillies à l’automne dernier via 25 entretiens semi-directifs.

Puis, en février, une nouvelle étape a été engagée avec l’élargissement de la démarche au grand public: durant deux week-ends, l’équipe universitaire a réalisé des enquêtes de terrain auprès des usagers hivernaux de la Givrine. Une très bonne participation du public a été relevée. Une deuxième campagne d’enquêtes sur site aura lieu à la belle saison.

Partagez
  • 213
  •  
  •  
  •  
  •  

Documents et liens