29 septembre 2020

La Région de Nyon lance une démarche participative pour l’aménagement du col de la Givrine

De nouvelles infrastructures d’accueil touristique verront le jour à la Givrine. Pour qu’elles répondent aux besoins et attentes, la Région de Nyon a mandaté l’Observatoire universitaire de la ville et du développement durable de l’UNIL afin de recueillir la parole des acteurs concernés et des habitants des communes.

La Région de Nyon lance une démarche participative pour donner la parole à la population au sujet de l’aménagement du col de la Givrine, le plus fréquenté du canton. Le site constitue en hiver comme en été un lieu de loisir populaire pour l’ensemble de la côte vaudoise, du canton de Genève et de la France voisine.

Un ambitieux programme d’aménagement est réservé à cette porte d’entrée du district, desservie à la fois par le chemin de fer et par la route. Les mesures envisagées doivent permettre d’améliorer les conditions d’accueil du public. Une première phase de travaux a été menée à son terme et comprenait le comblement partiel du vallon de la Givrine, ainsi que la réalisation de passages sous la route cantonale RC 19-BP. De nouvelles étapes d’aménagement prévoient la réalisation d’un parking-relais (P+R) et de places de stationnement temporaire permettant de sécuriser les déplacements, puis l’aménagement d’infrastructures d’accueil et de services touristiques.

En vue de ces nouveaux chantiers, la Région de Nyon souhaite connaître les attentes des acteurs concernés et du grand public. Elle a mandaté une équipe de l’Observatoire universitaire de la ville et du développement durable de l’UNIL pour conduire la démarche participative et établir des recommandations relatives aux principes d’aménagement des infrastructures d’accueil de la Givrine. Le travail sera conduit sous la direction du professeur Antonio Da Cunha, géographe-urbaniste.

Dans une première étape, il donnera la parole aux milieux de l’environnement, du sport, du tourisme et de l’agriculture: quelque 25 entretiens seront menés. Puis, dans un volet plus large, il associera également le grand public intéressé à la démarche, au moyen de séances et ateliers, mais en mobilisant aussi des outils de sondage et les canaux de communication de la Région de Nyon, ces formats étant encore à préciser.

Un premier comité de pilotage s’est tenu le 25 septembre à Saint-Cergue, officialisant le lancement du projet. Abordée sous la formule “Inventons la Givrine de demain”, la démarche répond à une proposition d’élu enregistrée en 2018 au Conseil intercommunal et à un préavis du Comité de direction adopté en juin par le délibérant.

Nouvelle forme de dialogue pour l’élaboration de projets régionaux

L’initiative pourrait avoir valeur de test en expérimentant une nouvelle forme de dialogue entre la Région de Nyon, les élus, les professionnels de l’aménagement et les habitants du district dans la conduite de projets collectifs. Les recommandations devront contribuer à alimenter une réflexion plus générale sur la mise en œuvre de projets d’importance régionale, leurs dynamiques participatives et leurs portages politiques et techniques.

(Photo: comblement du vallon et début du chantier du parking, archives)

Partagez
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  

Documents et liens