11 mai 2021

75% des communes du district de Nyon participent à “La nuit est belle!” le 21 mai

Opération festive visant à sensibiliser la population du Grand Genève aux impacts de la pollution lumineuse causée par l’éclairage artificiel excessif, “La nuit est belle!” revient ce printemps pour une deuxième édition dédiée à la biodiversité nocturne. L’événement prend de l’ampleur. Dans le district de Nyon, 35 villes et villages y participent.

Après une première édition 2019 marquée par la participation de 152 communes sur les 209 que compte le Grand Genève (dont 47 dans le district de Nyon), ce sont près de 30 communes supplémentaires qui s’engagent et éteindront leur éclairage public le 21 mai prochain dans le cadre de l’événement “La nuit est belle!”: 98 sur le Genevois français, 45 du canton de Genève et 35 dans le district de Nyon!

Cette deuxième édition ouvre de nouvelles perspectives à plusieurs titres. Le Grand Genève a décidé d’éteindre pendant toute la nuit et certaines communes profiteront de la soirée pour lancer leur extinction pérenne rejoignant la cinquantaine de communes pionnières éteignant à l’année.

L’appel à extinction est étendu aux commerces, aux entreprises et aux habitants. En 2019, le contraste entre l’éclairage public éteint et l’éclairage privé allumé avait été saisissant. Les partenaires qui éteignent sont listés sur lanuitestbelle.org.

Cette deuxième édition s’adapte aux contextes sanitaires français et suisse en proposant des animations locales sur le terrain – en jauge réduite – ou dématérialisées. “La nuit est belle!” recense les animations “biodiversité nocturne” de la Fête de la nature, qui le même jour compte des éditions aussi bien en Suisse qu’en France. Sur les réseaux sociaux, tout un chacun pourra suivre l’étiquette #lanuitestbelle et les amateurs de photos sont invités à publier leurs clichés.

En comptant les communes extérieures au Grand Genève, “La nuit est belle!” embarque en tout plus de 290 communes. Cet essaimage est en partie la récolte de la collaboration avec la Fête de la nature suisse, ralliant à la cause près de 100 communes des cantons romands hors Grand Genève. Côté France, une vingtaine de communes hors Genevois français rejoignent le mouvement: 8 communes de la Communauté de communes du Pays d’Evian et Vallée d’Abondance, 7 communes au sud de Lyon autour de l’observatoire de Saint-Genis-Laval et enfin Montigny-le-Roy en Haute-Marne, commune d’origine de Camille Flammarion, célèbre astronome et fondateur de la Société astronomique de France (SAF).

Et la sécurité? Pas de blackout

En n’enclenchant pas une grande partie de l’éclairage public, le projet vise à une diminution sensible de l’intensité lumineuse, mais le territoire ne sera pas pour autant plongé dans le noir. Les éclairages permettant d’assurer feux de signalisation, péages, douanes ou autres resteront quant à eux fonctionnels.

Un dispositif permettra de rallumer l’éclairage public dans un délai très court en cas d’incident majeur. Aucun accident, incident ou accrochage n’avait été signalé par les communes participantes à l’édition 2019 de “La nuit est belle!”, une nuit d’automne alors plus longue et plus noire. Au contraire, les services de police avaient constaté une diminution notable de la vitesse sur les routes.

En tant que membre du Grand Genève, la Région de Nyon collabore à l’organisation de la manifestation et à la coordination des communes. A ce titre, le président Gérald Cretegny a participé hier à Genève à la conférence de presse de lancement de l’événement, aux côtés des partenaires transfrontaliers.

Partagez
  • 495
  •  
  •  
  •  
  •