30 novembre 2021

Feu vert cantonal pour « Le meilleur de l’Ouest vaudois »

La Région de Nyon est l’un des partenaires du projet, qui recevra 4,2 millions de francs du Canton pour valoriser les produits alimentaires et les prestations agrotouristiques.

Le Projet de développement régional agricole (PDRA) de l’Ouest vaudois, auquel participe la Région de Nyon, a reçu le feu vert du Grand Conseil. Dans sa séance du 23 novembre 2021, le parlement vaudois a voté un crédit d’investissement de 4,2 millions de francs destiné à cette démarche. L’ambition est de valoriser les produits alimentaires et les prestations agrotouristiques de la région sous le slogan « Le meilleur de l’Ouest vaudois », tant auprès de ses habitants que des touristes de passage dans les districts de Nyon, de Morges et du Jura-Nord vaudois.

Plus de 280 exploitations agricoles sont directement concernées par le projet, qui bénéficiera aussi à l’ensemble de l’économie régionale (artisans transformateurs, restaurateurs, commerces de proximité). Valoriser au sein d’un même projet les produits phares de la région (vins, fromages et produits carnés) donnera plus de visibilité aux producteurs et aux artisans.

Pour atteindre l’objectif de promotion des produits et prestations agrotouristiques, il faut aussi maintenir et développer l’offre: le projet prévoit la construction ou la rénovation de plusieurs infrastructures. La Région de Nyon est ainsi partenaire pour les projets de la Maison des vins de la Côte en matière de vins de la région, de la Coopérative de l’abattoir de Rolle et environs (CARRE) en matière de viande de la région ainsi que des chalets d’alpage en ce qui concerne le fromage de la région.

La collaboration de la Région de Nyon, de l’Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges (ARCAM) et de l’Association pour le développement des activités économiques de la Vallée de Joux (ADAEV) avec Prométerre, le Parc naturel régional du Jura vaudois et les trois offices de tourisme régionaux permettra de faire connaître les produits et les prestations des agriculteurs à plus large échelle, profitant des synergies déjà en place. Tout est donc réuni pour éveiller les sens et permettre aux habitants comme aux visiteurs de consommer local.

Partagez