18 juin 2021

La Région de Nyon reconduit pour huit ans deux soutiens à la biodiversité sur terres agricoles

Les élus ont approuvé un total de CHF 187’500 destiné à cofinancer jusqu’en 2028 les réseaux agroécologiques Cœur de la Côte et Nyon Région.

Le Conseil intercommunal de la Région de Nyon a approuvé ce jeudi la reconduite du soutien financier aux réseaux agroécologiques Cœur de la Côte et Nyon Région. Après une première période de mise en œuvre déployée avec succès durant cinq ans, les représentants des communes ont accepté que la Région épaule ces deux activités pour une deuxième phase s’étendant sur huit ans jusqu’en 2028. Ils ont voté favorablement les préavis 67-2021-DISREN et 68-2021-DISREN portés par Elvira Rölli, responsable politique de l’Environnement.

Les réseaux agroécologiques sont des associations d’agriculteurs qui mettent en place des surfaces de promotion de la biodiversité sur leurs parcelles, afin de favoriser la faune et la flore en facilitant les déplacements et la dispersion, mais aussi en multipliant les habitats, refuges et zones de nourrissage indispensables aux espèces. Ils le font avec le soutien d’un biologiste et perçoivent pour cela des subventions publiques.

Les préavis adoptés représentent un total de CHF 187’500 de soutien financier de la Région de Nyon destiné aux plantations (ensemencements, fournitures végétales, fournitures matérielles) et à l’encadrement technique nécessaire aux travaux des deux réseaux agroécologiques concernés.

Réseau Cœur de la Côte

Un montant de CHF 102’697 est octroyé par la Région de Nyon au réseau Cœur de la Côte, qui recouvre tout ou partie des territoires de 11 communes du district: Begnins, Bursinel, Bursins, Dully, Gilly, Gland, Luins, Rolle, Tartegnin, Vich et Vinzel. Le périmètre inclut le vignoble jusqu’à Tartegnin et Rolle, sans déborder sur les hauteurs du plateau. Le réseau abrite une agriculture en majorité intensive organisée selon les remaniements parcellaires du siècle dernier. Le lien entre ces espaces est aujourd’hui principalement assuré par les cours d’eau et leurs milieux connexes, qui par endroits sont réduits à leur minimum, en particulier dans leurs tronçons supérieurs.

Les résultats constatés à fin 2020 au terme des cinq premières années de mise en œuvre vont au-delà des exigences la Confédération en termes de surfaces de promotion de la biodiversité, avec 26% des terres agricoles consacrées à la biodiversité au lieu des 7% fixés en objectif. Ils ont été obtenus principalement par une introduction conséquente de surfaces viticoles à biodiversité naturelle (237 ha), à savoir les vignes répondant aux critères biologiques fixés par l’ordonnance fédérale. L’instauration de prairies extensives (79 ha) et de pâturages extensifs (30 ha) a également contribué au dépassement des objectifs quantitatifs.

La deuxième phase pourra ainsi se concentrer sur l’amélioration qualitative des vignes à biodiversité naturelle, puis des prairies, haies, bosquets, pâturages, jachères florales et autres cultures. Elle se complètera de mesures en faveur d’espèces en danger, vulnérables ou caractéristiques, selon une liste incluant aussi bien des plantes que des oiseaux, papillons, sauterelles et criquets et établie d’après le réseau écologique cantonal.

Réseau Nyon Région

Un montant de CHF 84’803 est octroyé par la Région de Nyon au réseau Nyon Région, qui englobe tout ou partie des territoires de 10 communes du district: Arnex-sur-Nyon, Coinsins, Crans-près-Céligny, Duillier, Eysins, Gland, Nyon, Prangins, Signy-Avenex et Vich. Le lien entre les parcelles agricoles est aujourd’hui principalement assuré par les cours d’eau – le Boiron, l’Asse, la Promenthouse/Serine, ainsi que leurs affluents – et leurs milieux connexes.

Dans ce cas aussi, les résultats après cinq années de mise en œuvre dépassent les objectifs fédéraux: 14% des terres agricoles sont consacrées à la biodiversité. Ici, cela se doit en premier lieu à l’instauration de prairies extensives (132 ha).

La deuxième phase portera sur des objectifs qualitatifs visant les surfaces viticoles à biodiversité naturelle. Des mesures seront déployées en faveur de diverses espèces en danger, notamment pour l’azuré du trèfle, une espèce de papillon située au bord de l’extinction.

La Région de Nyon soutient quatre réseaux

Le district de Nyon compte au total sept réseaux agroécologiques, dont quatre sont soutenus financièrement par la Région de Nyon: en plus de Cœur de la Côte et Nyon Région, l’association intercommunale suit aussi les réseaux Eco Terre Sainte et La Frontière, qui sont entrés dans leurs secondes phases en 2017 et ont bénéficié d’un soutien régional à cet effet (préavis 19-2017-DISREN et 20-2017-DISREN).

Espèces cibles des mesures soutenues par la Région de Nyon

Azuré du trèfle

Papillon

Espèce cible prioritaire, au bord de l’extinction

Cible des préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte) et 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Azuré des coronilles

Papillon

Espèce cible prioritaire, en danger

Cible du préavis 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Huppe fasciée

Oiseau

Espèce cible prioritaire, vulnérable

Cible des préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte) et 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Pie-grièche écorcheur

Oiseau

Espèce cible, non menacée

Cible des préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte) et 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Decticelle bicolore

Sauterelle

Espèce cible, vulnérable

Cible du préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte)

Criquet des mouillères

Criquet

Espèce cible, vulnérable

Cible du préavis 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Caloptène italien

Criquet

Espèce cible, vulnérable

Cible du préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte)

Conocéphale bigarré

Sauterelle

Espèce cible, vulnérable

Cible du préavis 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Criquet des roseaux

Criquet

Espèce cible, non menacée

Cible du préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte)

Phanéroptère commun

Sauterelle

Espèce cible, vulnérable

Cible du préavis 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Demi-deuil

Papillon

Espèce caractéristique, non menacée

Cible des préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte) et 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Coronille bigarrée

Plante

Espèce caractéristique, non menacée

Cible des préavis 67-2021-DISREN (réseau Cœur de la Côte) et 68-2021-DISREN (réseau Nyon Région)

Partagez
  • 48
  •  
  •  
  •  
  •