24 juillet 2018

La Région de Nyon œuvre à maintenir dans le district cette production régionale qui fait le goût de nos villages

La vitrine des bureaux de la Région de Nyon est consacrée aux ressources régionales. Les activités agricoles et viticoles occupent 41% de la superficie du district de Nyon, mais ne constituent que 3% des emplois. Cette disproportion pointe du doigt les enjeux pour les communes du district, qui interviennent en la matière via la Région.

La Région de Nyon a ouvert la vitrine de ses bureaux du 24 Grand-Rue à l’artiste Stéphanie Pfister, qui expose dans cet espace 80 dessins au travers desquels elle explore le sujet des ressources régionales. L’œuvre représente ainsi les productions maraîchère, viticole, laitière, fromagère ou carnée, parfois en proposant par exemple un simple détail d’une étiquette.

Les activités agricoles et viticoles occupent 41% de la superficie du district de Nyon, mais ne constituent que 3% des emplois. Cette disproportion pointe du doigt les enjeux régionaux: maintenir une cohésion sociale, écologique et économique dans un territoire où la forte présence de la nature contribue à la qualité de vie.

En la matière, la Région de Nyon œuvre à maintenir dans le district cette production régionale qui fait le goût de nos villages. Elle accompagne des projets qui développent, diversifient et mutualisent la production, la transformation et la commercialisation des ressources régionales. Cela permet de partager le savoir-faire et débouche souvent sur des innovations. Elle a ainsi soutenu la fromagerie d’alpage de la Givrine et accompagne la Maison des vins de la Côte, la coopérative de l’abattoir régional, le Parc naturel régional Jura vaudois et les réseaux agro-écologiques.

Carte blanche à un artiste du district

La Région utilise sa vitrine de la Grand-Rue pour mettre en valeur tour à tour les différentes thématiques dont elle traite, tout en y permettant un regard extérieur. Elle donne ainsi régulièrement carte blanche à un ou une artiste du district qui traite ce sujet librement. Jusqu’ici, Mario del Curto et Delphine Schacher y ont exposé leur travail photographique, respectivement sur la mobilité et la filière bois, alors que Peter Schreuder a proposé une installation en lien avec la transition énergétique.

Parcours de Stéphanie Pfister

Stéphanie Pfister mène son parcours artistique depuis plus de 10 ans. Diplômée de la HEAD Genève en 2005, elle est active dans le domaine du dessin contemporain et des livres d’artistes. Elle est codirectrice et fondatrice des Editions Ripopée, basées à Nyon. Elle a enseigné dans diverses écoles d’art, dont  la HEAD-Genève et l’Adac Nyon. Elle a exposé notamment à la galerie Christophe Gerber et au Musée des Beaux-Arts de Lausanne. Le dessin, la peinture et l’écriture sont les moyens d’expressions qu’elle sollicite le plus souvent et qu’elle fait cohabiter de diverses façons. Ses travaux sur papier liés à son quotidien donnent régulièrement naissance à des travaux plus aboutis, tels que des expositions, des installations des sculptures et des livres.

Partagez
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •