3 juin 2021

La Région de Nyon signe à Coppet le projet d’agglomération 4 du Grand Genève

Le président Gérald Cretegny a représenté la Région de Nyon et ses communes membres à la signature du 4e projet d’agglomération du Grand Genève, qui sollicite des confinancements fédéraux sur des mesures articulées entre territoires transfrontaliers.

Le président de la Région de Nyon, Gérald Cretegny, a signé cet après-midi le projet d’agglomération 4 du Grand Genève, qui va être déposé la semaine prochaine à la Confédération pour solliciter des confinancements sur des mesures articulées entre territoires transfrontaliers.

“Le Grand Genève touche deux pays, deux départements français et deux cantons suisses, un territoire cohérent où vivent un million de personnes qui bougent au quotidien. Nous ne pouvons pas traiter la mobilité dans le district de Nyon sans avoir un regard sur la presque moitié des actifs vaudois qui occupent tous les jours une place de travail à Genève”, a noté Gérald Cretegny durant son intervention lors de la cérémonie, organisée sur les rives de Coppet.

Pour le président de la Région de Nyon, “l’enjeu majeur auquel nous sommes confrontés est la crise climatique. On va devoir se réinventer, trouver de nouvelles manières de collaborer, d’associer la population et d’imaginer des solutions pour répondre à cette urgence dans la décennie à venir”, a-t-il observé.

La conseillère d’Etat Christelle Luisier Brodard, qui a représenté le Canton de Vaud, a pour sa part rappelé les exigences de cohérence des mesures transfrontalières avec celles en place dans les territoires respectifs. La ministre vaudoise a souligné la “nécessité de travailler en synergie”.

Le Grand Genève est l’une des 42 agglomérations suisses ou transfrontalières à candidater tous les quatre ans aux appels à projet de la Confédération. A travers ces “projets d’agglomération”, chaque bassin de vie s’engage à mettre en œuvre des projets coordonnés en matière d’urbanisation, transports et d’environnement-paysage afin de bénéficier d’un cofinancement fédéral pour certaines mesures de transport. Au total, ce sont déjà plus de 500 millions de francs de subventions fédérales qui ont été apportées au territoire grâce aux trois projets d’agglomération précédents, déposés en 2007, 2012 et 2016, permettant de cofinancer 82 mesures.

Transports publics et mobilité douce

La signature du projet d’agglomération 4 (PA4) est l’occasion pour les partenaires du Grand Genève de rappeler leur attachement à la vision d’une métropole verte, compacte, multipolaire, de proximités et transfrontalière. Ainsi, les mesures déposées ont pour objectif de renforcer très fortement l’usage des transports en commun et des modes doux et d’apaiser les nuisances du trafic individuel motorisé, pour favoriser des relations de proximité et limiter l’étalement urbain. Afin de répondre aux exigences fédérales, ce projet d’agglomération 4 ne proposera que des mesures dont le degré de maturité a été jugé suffisant pour assurer leur réalisation dans le calendrier fixé par la Confédération, avec un début des travaux entre 2024 et 2027.

Huit signataires

L’évènement officiel a rassemblé tous les partenaires transfrontaliers impliqués dans le Grand Genève. Aux côtés de la Région de Nyon et du Canton de Vaud se trouvaient le Canton de Genève (représenté par le conseiller d’Etat Antonio Hodgers), le Pôle métropolitain du Genevois français (représenté par le président Christian Dupessey), la Ville de Genève (représentée par la maire Frédérique Perler), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (représentée par le conseiller régional Martial Saddier), le Conseil départemental de la Haute-Savoie (représenté par la conseillère départementale Virginie Duby-Muller) et le Département de l’Ain (représenté par le président Jean Deguerry).

Le Grand Genève touche deux pays, deux départements français et deux cantons suisses, un territoire cohérent où vivent un million de personnes qui bougent au quotidien. Nous ne pouvons pas traiter la mobilité dans le district de Nyon sans avoir un regard sur la presque moitié des actifs vaudois qui occupent tous les jours une place de travail à Genève. L’enjeu majeur auquel nous sommes confrontés est la crise climatique.

Gérald Cretegny, président de la Région de Nyon
Partagez
  • 65
  •  
  •  
  •  
  •