Réseau cyclable régional

La Région de Nyon identifie un potentiel de 315 km de réseau cyclable dans le district, dont seulement 12% est aménagé à ce jour. Elle propose une série de mesures à développer en faveur des vélos, dans un territoire actuellement très motorisé.

La Région de Nyon a mené en 2017 une étude détaillée portant sur un réseau cyclable régional, avec l’objectif de valoriser des itinéraires rapides, confortables et sûrs. Le potentiel est de 315 km, dont il n’existe actuellement que 12%. Ce travail propose un cadre pour le développement des infrastructures en faveur des cycles et a été réalisé avec les communes.

Complet et cohérent, le réseau cyclable régional valorise l’usage utilitaire du vélo, sans laisser de côté les autres dimensions de ce mode de déplacement (vélos en libre-service, sport, tourisme, etc.) Il participe à la vision multimodale de la politique de mobilité de la Région de Nyon, orientée sur le transfert modal en faveur des transports publics et des modes doux. Il recherche une complémentarité avec le réseau de transport public, ainsi qu’une coordination avec les projets d’aménagement routiers et les mesures de préservation de la nature et du paysage:

  • Mise en œuvre par étape et par itinéraire
  • Coordination régionale avec les planifications communales et cantonales
  • Itinéraires cyclables prioritaires liés au projet d’agglomération Grand Genève
  • Travail par secteur dans une cohérence d’ensemble
  • Itinéraires alternatifs à court terme lorsque les contraintes sont importantes
Partagez

La démarche

Constat

Pas de bases de travail ni d’agenda spécifique.

Action

Identification d’un réseau cyclable régional.

Résultats

Vision d’ensemble avec un réseau organisé par étapes ou itinéraires.

Les bénéfices

Région

Report modal, réduction des émissions de CO2.

Communes

Objectif d’intégration du réseau cyclable régional dans les planifications supérieures (planifications de l’Etat de Vaud et du Grand Genève), levée des cofinancements fédéraux, valeur ajoutée pour l’accès à certains cheminements et sites d’intérêt dans les villes et villages.

Habitants

Infrastructure sécurisée et attractive pour les pendulaires (itinéraires directs), usage multiple lié au tourisme et aux loisirs, contribution au bien-être de la population, encouragement à l’activité physique, amélioration de la qualité de l’air, accès aux espaces de vie de la région au fil des itinéraires cyclables.