Taxe de séjour

Sur mandat de 45 communes, la Région de Nyon assure la gestion du mécanisme régional de taxe de séjour et taxe sur les résidences secondaires dans le district. Les recettes sont affectées au développement de projets structurants et à la promotion touristique.

Un mécanisme régional a été mis en place en 2008 pour gérer la taxe de séjour perçue auprès des hôtes en séjour dans le district. Ainsi, 45 communes contribuent à la régionalisation du tourisme. Les recettes sont affectées au développement de projets structurants et à la promotion touristique.

Ce dispositif a permis de constituer une mode de soutien régulier en faveur de l’Office du tourisme régional. Aujourd’hui, le produit des taxes de séjour taxes sur les résidences secondaires permet d’alimenter 40% du fonctionnement des offices du tourisme. Les communes hôtes de bureaux d’information et la Région de Nyon apportent un soutien complémentaire annuel équivalent.

Parallèlement, le 50% du produit des taxes alimentent le Fonds régional d’équipement touristique (FRET). Son règlement précise les modalités et critères de soutiens de projets régionaux. Le Parc animalier de la Garenne, la Dôle et le Musée du Léman sont autant de projets qui ont bénéficié d’un soutien issu de ce fonds régional.

Partagez

La démarche

Constat

Absence de collecte et affectation coordonnée de la taxe de séjour perçue.

Action

Gestion performante et coordonnée de la taxe de séjour, collecte et affectation.

Résultats

Développement d’infrastructures et équipements touristiques et les services aux visiteurs, politique touristique régionale partagée.

Les bénéfices

Communes

Aménagement et promotion touristiques du territoire et de projets générant des retombées économiques grâce à la mise en œuvre d’une politique touristique commune.

Habitants

Offre touristique et de loisirs de proximité, qualité de vie de la population locale.